Logo de alerte info

En temps réel


ACTUALITE

À Abidjan, la dégradation des barres de protection des ponts met la boule au ventre des usagers (REPORTAGE)

Un usager passant sur le pont reliant le quartier Adjamé Liberté à celui de Wiliamsville (Abidjan nord) à proximité du camp de gendarmerie d’Agban

 

"Vraiment, ça me fait très peur parce qu’ici, c’est un peu cassé. Souvent, quand je suis sur le pont, je me dis que je risque de tomber", raconte Magniné Koné, chanteuse mandingue de 31 ans, qui a la peur au ventre chaque fois qu’elle emprunte le pont ferraille situé sur l’axe Adjamé-Abobo (Abidjan nord), en raison des barres de protection en ruine.



 
   

 

Lire egalement

Voir plus d'articles